samedi 6 décembre 2014

Quotidien

Je me lève tard. Je vois plein de spectacles et d'amies. Je ne me décide pas trop pour les plans d'exercice. Pour l'instant, il n'y a que l'aquaspinning le lundi et l'entraîneur le mercredi. J'ai une passe de métro ce mois-ci encore et j'avoue que ça m'incite encore moins à marcher. Petit-fils n'est plus ici et c'est un changement plus grand que je ne le pensais. Je me sens si libre! Je souris en écrivant ça. 

Je réussis assez bien à me détacher de mes enfants et de leurs problèmes. Bien fière de ça. Mon inquiétude ne réglait rien de toutes façons. Le yoga? Je n'en fais plus du tout. Je pensais aller m'inscrire à un mois de yoga intensif aujourd'hui. Pas fait et il est trop tard. 

Et puis, pas grave tout ça. Pas parce que je passe un mois sans exercice intensif que mon corps va entrer en décrépitude  (bien que... ), mais faudrait pas exagérer dans la durée. Autant on s'habitue à faire de l'exercice et ça devient un besoin, autant on s'habitue à ne plus en faire et la paresse s'installe. Ça, je ne le veux pas. J'ai trop d'amies sympathiques et agréables mais grosses et molles.

Mais je fais ce que j'aime et ce que j'aime en ce moment, c'est m'habiller chaudement et aller au Marché Casse-Noisette à pied. Faut bien que je marche un peu bazouelle et puis, il y a la neige et c'est bien joli quand on a pas à déblayer la voiture! 

15 commentaires:

Une femme en santé a dit...

C'est le fun de te lire si joyeuse !

Michèle a dit...

On dirait un grand volte-face. C'est inspirant. :)

Une femme libre a dit...

@Une femme en santé,
Bon, je suis joyeuse quand je ne demande pas de nouvelles de ma plus jeune qui ne me répond pas. L'erreur, ça a été de m'informer. Quand le soir tombe, l'inquiétude me tombe parfois (souvent!) dessus avec! J'ai encore du travail à faire. Mettons que ça irait vraiment mieux si je la savais en sécurité. Mais je travaille sur moi, encore et toujours!

Une femme libre a dit...

Michèle,
Ça va très bien de jour, absolument! Les soirées sont moins olé-olé mais là, je m'en vais écouter de l'opéra avec une amie, ça devrait me (nous) faire du bien. C'était très bien le marché de Casse-Noisette, j'ai acheté des trucs... pour moi! Cadeau de moi à moi.

unautreprof a dit...

Excellent ça, des cadeaux de nous à nous! ;) En passant, j'ai réouvert. Je n'ai pas «toffé» longtemps.

Une femme libre a dit...

Va falloir me réinviter alors. Je pensais que c'était fermé pour toujours et que tu ouvrirais un nouveau blogue plus tard. J'avais mal compris...

Sahée a dit...

Juste en passant.
Je viens d'écouter mon enregistrement de l'UFLF de vendredi et je t'ai vue!!!

J'ai d'abord repéré ta fille, évidemment, mais ensuite je te reconnaissait dans le public.

Tu avais l'air bien. :-)

Maman raconte a dit...

Aqua spinning et entraîneur c'est quand même pas rien!

mijo a dit...

Bazouelle !! Bazar, si c'est pas une expression typiquement québécoise ça... ;-)

Une femme libre a dit...

Sahèe, `
Ouais, mais j'avais le nez en l'air eheh! Faut dire que c'était la dernière émission et qu'on était enregistrés depuis le début de l'après-midi. Je commençais à m'ennuyer un peu. Mais la piqüre de la télé m'a pognée, eheh! Il y a des gens qui occupent leurs journées comme ça, en assistant à des émissions. Avant, c'était plus intéressant, on te donnait café et petits-fours. Maintenant, avec les coupures à Radio-Canada, il y a des machines à café et si tu en veux, tu le paies! ;o) Mais Patrice Lécuyer est gentil pour vrai, pas juste quand il est filmé. Il passait les pauses à se faire photographier avec le public avec son même sourire gratuit et sincère, au lieu de se reposer. Un vrai pro.

Une femme libre a dit...

Maman raconte, c'est certain que deux fois par semaine, c'est mieux que zéro fois par semaine, on est bien d'accord. Mais quand même, deux sur sept, c'est pas mon meilleur record et je compte y remédier.

Une femme libre a dit...

Mijo,

Oui, je pense que "bazouelle" est bien québécois et je ne connais pas son origine!

Une femme libre a dit...

"Les Bazouelles étaient des policiers de Montréal fin 19e, début du 20e siècle.
Exemple: C'est une bazouelle de belle femme!"
(site de La parlure, dictionnaire collaboratif du français parlé)

Zoreilles a dit...

T'as « l'air » en forme, je dis ça à cause du ton léger et joyeux de ton billet! On dirait qu'il te pousse des ailes...

Je savais pas d'où venait le mot bazouelle, je pensais que c'était pareil comme simonac que je dis souvent, c'est un superlatif qu'on utilise à toutes les sauces, un juron pas trop mal élevé!

Une femme libre a dit...

Même pour "simonac" il y a des interprétations dans des dictionnaires alternatifs du parler québécois, et des drôles en plus, Zoreilles! Tu regarderas ça.