samedi 11 octobre 2014

Exercice

Celui d'être ma propre psychologue. De me regarder de l'extérieur et de m'analyser froidement. Froidement mais avec empathie également, comme le ferait une psychologue. D'habitude, je suis assez bonne là-dedans, ça me réussit et ça ne me coûte rien.

Bon alors voilà. Il s'agit d'une femme de 61 ans en bonne santé. Elle a maigri et n'en est pas peu fière. Se sent en forme. Généralement. La raison de la consultation?

L'indécision. Madame voudrait faire un voyage, elle passe des heures à zieuter des voyages sur internet, va dans des séances d'information également, même qu'elle y a passé son avant-midi au complet hier. Or, madame est incapable de se décider. Comme personne ne va le faire pour elle, madame voudrait comprendre les raisons de cette indécision chronique et agir là-dessus.

Premièrement, voyons voir. Cette femme veut-elle vraiment voyager et si oui, pourquoi le veut-elle?

(bon, ici, je veux dire que ce n'est pas facile du tout de jouer à sa propre psychologue et j'ai déjà mal à la tête)

Madame déclare qu'elle se sent bien en voyage, qu'elle est une bonne voyageuse qui s'émerveille facilement. Les voyages lui font du bien pendant et après aussi. Elle se sent ressourcée et en plus, pendant son voyage, elle oublie tout souci relié à ses enfants. Bref, liberté, dépaysement et émerveillement.

Et où voudrait-elle aller? C'est vaste, elle voudrait voir le monde entier alors les choix sont pour le moins.... nombreux!

(bon, je continue plus tard... ou pas. Cet exercice me déprime et je ne sais pas pourquoi. Faudrait demander à une vraie psychologue, peut-être, eheh! Je vais monter la montagne, ça, ça va me requinquer!)

11 commentaires:

Solange a dit...

Peut-être que cette femme a seulement besoin d'une activité qui la passionne et si c'est voyager alors go!

Julie a dit...

C'est vraiment un exercice difficile, de s'analyser! J'espère que ta promenade t'a permis d'éclaircir tes pensées et de trouver quelques explications à tes interrogations...

Michèle a dit...

Besoin d'évasion? Tu maternes encore beaucoup, pour une femme de 61 ans.

Je vois ça comme une très belle période pour une femme. En forme, vive, avec tant à découvrir et le temps et les moyens pour le faire après des années à se consacrer aux autres.

Je le vois bien avec ma mère, qui a 2 ans de plus que toi, et qui est libre comme l'air.

Ce n'est pas ton cas... Tes filles te demandent encore beaucoup. En temps, en soucis, en aide financière.

Envie de t'envoler, mais pas capable de le faire la tête tranquille.

J'ai une famille nombreuse, qui me demande encore beaucoup. Mais c'est clair pour moi que dans 7 ans, donc j'aurai 50 ans, je serai libre à nouveau.

Je ne te plains pas, car tu as fait des choix, et tu choisis encore de t'investir ainsi, mais il y a sûrement une partie de toi qui aspire à la liberté.

Une femme libre a dit...

Solange,cette femme est mélangée mais en train de se démélanger à force d'en parler et de recevoir de bons conseils. Je me complique la vie, je pense et toi tu l'as vu facilement! ;o)

Une femme libre a dit...

Julie,
Finalement je suis allée prendre un Indie café au Méchant café (j'aime le nom eheh!) avec ma fille la maman de Petit-fils qui a aussi un Indie passeport. Je ne lui ai pas trop parlé de mes dilemnes qui m'apparaissent futiles comparés aux défis qu'elle doit assumer. On a parlé Petit-fils et j'ai refusé d'entrer dans l'ex (père de Petit-fils) bashing. Mais quand même, ça m'a fait du bien. Elle avait un souper au restaurant le même soir et son fils était avec le papa. Elle s'en allait faire une sieste avant son souper.

Anonyme a dit...

Michèle,
Ta mère a 63 ans et tu en as 43! Elle t'a eu à vingt ans ta maman et ma fille qui a eu Petit-fils à 18 ans, sera libre comme l'air elle aussi assez jeune, si elle n'a pas d'autre enfant.

Mon fils de 34 ans, que j'ai eu à 27 ans, je ne le materne plus depuis longtemps.

Mais ses trois soeurs, je les ai eues dans la quarantaine. Ma plus jeune avait neuf ans quand j'en avais cinquante! Techniquement, la job est finie, elles sont adultes toutes les trois.

Je ne me plains pas non plus et c'est plus complexe que ça en a l'air. M'occuper de mes filles et de mon petit-fils me donne une identité. Bon, tu ferais une bonne psychologue, je pense. Tu m'orientes sur des pistes intéressantes.

Une femme libre a dit...

anonyme c'est moi!

Pur bonheur a dit...

Lorsque je vais en République Dominicaine, à Punta Cana, je vois souvent des femmes seules et elles ont l'air très bien. Elles arrivent sur la plage avec leur sac qui contient des livres, des revues, elles en ont pour la journée. Elles font une sieste sous un palmier, ça l'air pas pire pantoute. Si j'étais seule, je le ferais aussi. C'est très sécuritaire ces complexes hôteliers et la mer est tellement belle. Cette année nous retournons à notre endroit favorite, Barcelo Bavaro Palace Deluxe , le paradis!

Une femme libre a dit...

Je n'aime pas la plage, Pur Bonheur, mais tu as bien raison, plus facile d'y aller seule. Bien que... je ne crache sur rien du tout et je peux revoir mes positions... eheh! Ouverture, n'est-ce-pas? J'ouvre mes horizons et je me remets en question. En attendant, je vais bruncher avec ma chère maman.

C'est vrai qu'une petite semaine plage, c'est pas cher à ce temps-ci de l'année. En fait, ma plus vieille voudrait aller en Haïti et ça, je le ferais avec elle. Son pays de naissance et elle y a passé les quatre premières années et demi de sa vie. Important.

Sahée a dit...

Tu sais que le plaisir de penser au voyage, de le planifier, de le rêver... c'est une occupation et un plaisir en soi.

Tu es une femme d'action. Tu regardes des voyages donc pour toi, ça devrait être : on planifie on paie et on part. Point.

Mais juste prendre le temps d'y rêver, sans être certaine de partir ou pas... c'est suffisant.

Quand ce sera le temps, tu le sauras et tu seras prête.

Une femme libre a dit...

Ouais, peut-être bien...

Pour dire vrai, je n'ai pas grand plaisir à "préparer" un voyage, même que ça m'emmerde royalement. Je vais dans des voyages "organisés" pour ça justement, pour m'éviter la corvée d'organiser moi-même le voyage.

Mais pour le moment, je mets tout ça sur la glace. Je ne me comprends pas et j'accepte de ne pas me comprendre! ;o)