jeudi 13 novembre 2014

Elle est ici

Vingt ans. Elle y était quand je suis rentrée hier. N'avait pas de place où aller parce que le Gars recevait un ami. "Tu ne peux pas rester là quand il reçoit un ami?" "Ben, c'est pareil pour moi, j'en ai plein d'amies qu'il ne connaît pas."

A passé la soirée et peut-être bien la nuit (je me suis couchée à minuit et elle textait encore) sur Facebook ou son cel. On a pas parlé beaucoup malgré mes essais. 

Ce matin, elle ne se léve pas. Rendu à cette heure-ci, n'ira pas à l'école. Suis-je restée tranquille et silencieuse? Impossible. Je voulais savoir si elle avait abandonné l'école. Je voulais comprendre pourquoi elle ne se levait pas. Fatiguée. "C'est l'histoire de ta vie avec ce gars. Dès que tu es avec lui, tu deviens chroniquement fatiguée." "De quoi tu parles? Vas-tu finir par le laisser tranquille? Quand est-ce que tu vas l'accepter?" 

Heureusement, je m'en vais au cinéma. 

16 commentaires:

Une femme libre a dit...

J'en ai marre.

Une femme libre a dit...

Et ne me dites pas d'accepter avec le sourire, de ne pas faire de demande, d'inviter ce Gars à nos partys des Fêtes pour qu'il ait le plaisir et le pouvoir de refuser. Ne me dites pas que je dois être compréhensive. J'en ai marre d'être compréhensive justement. Je veux vivre ma vie à moi, sans toutes ces emmerdes perpétuelles. Elle en a assez, la Femme Libre, de sa vie de mère qui l'écrase. Je me libère pour vrai.

Une femme libre a dit...

Il est elles sont adultes. C'est la fin de la responsabilité parentale. C'est à moi à mettre mes limites.

Pur bonheur a dit...

Je te comprend donc! Heureusement que tu lui a offert de revenir au moindre pépin. C'est plate qu'elle soit fermée comme une huitre par contre. J'espère juste qu'il ne l'a pas foutu à la porte et qu'elle le supplie de la reprendre.
Mossus qu'on doit donc se sentir impuissante. Elle va peut-être finir par te dire ce qui ne va pas...

Une femme libre a dit...

Misère! J'ai même pas pensé à ta théorie de la porte, Pur Bonheur! T'as bien raison, si c'était le cas, elle ne le dirait pas. Bon, soyons gentille et accueillante, au cas où tu aies raison. Faudrait surtout pas qu'elle ait encore plus envie de retourner avec lui parce que sa mère l'embête.

Zoreilles a dit...

Ton billet et tes trois premiers commentaires qui le suivent sont des cris du cœur.

« Je me libère pour vrai »... Puisse en avoir la force. Je te le souhaite sincèrement.

Gen a dit...

Je suis découragée pour vous. Je pense que de laisser la porte ouverte pour votre fille reste la solution.

Et, en même temps, j'ai peur pour mon futur. Je regarde ma puce et... Tu me feras pas ça, hein ma puce?

Sahée a dit...

fatiguée... le gars ou pas, quand une ado passe la nuit sur son cell ou son ordi, elle est fatiguée.

PassionArts et plus... a dit...

Tu as raison d'être découragée et d'en avoir marre...
Prendre soin aussi de toi est très important... ce n'est pas égoïste car cela te permettra de continuer à l'aimer et aussi de pouvoir continuer d'en prendre soin lorsqu'elle se manifeste... J'ai une bonne pensée pour toi!

Une femme libre a dit...

Zoreilles, ça doit bien être une des affaires les plus dures que de se "libérer" des personnes qu'on aime le plus au monde, nos enfants. Elle est toujours là la petite dont je veux me libérer, avec une amie. Elles écoutent de la musique, se font les ongles et ont l'air bien heureuses. Je viens de rentrer, tout traîne et ça ne me dérange même pas. Je suis contente de la voir contente.

Une femme libre a dit...

Gen, oublie ton futur et profite de ton présent: un bébé en santé qui a besoin de toi! ;o)

Une femme libre a dit...

Sahée, les ados sont souvent fatigués, je sais!

Une femme libre a dit...

Passsionnarts et plus, je prends soin de moi et je vis ça un jour à la fois. Elle couche ici ce soir encore. Je ne sais pas ce qui se passe et je ne pose pas de questions. Elle est avec une amie d'enfance gentille que j'aime bien. Au moins, elle est en sécurité chez moi et je suis contente qu'elle y soit.

Éphémère a dit...

La réponse, je suis fatiguée, est aussi LA réponse à toute les questions. Ça ne veut pas nécessairement dire qu'elle est réellement fatiguée, ça veut/peut aussi dire qu'elle ne veut pas répondre à la question.

En tout cas, moi je suis une spécialiste de cette réponse.

Si on me dit : Es-tu triste ? Réponse : Non, juste fatiguée
Est-ce que tu veux sortir ? Non, je suis fatiguée
Est-ce que ça va ? Oui, juste fatiguée

Vous voyez ?

Une femme libre a dit...

Éphémère... je vois! ;o)

Comme elle est encore ici et ne se lève toujours pas pour aller à l'école, j'en conclus qu'elle a abandonné.

Je fais quoi? Rien, je vais au cinéma et mon moral est bon. Elle est en sécurité chez sa mère. Elle dort. Un jour à la fois.

Une femme libre a dit...

Elle est repartie. Ma porte est ouverte, grande ouverte.