samedi 10 septembre 2016

Les cendres

Je vais chercher ses cendres aujourd'hui. En métro. Je les mettrai dans mon sac à dos. Ça manque de décorum un peu. 

Le deuil suit son cours. 

Je fais pas mal d'autres affaires en plus. On ne peut pas vivre son deuil à plein temps.

Il y a même des périodes où j'oublie qu'elle est morte. D'autres moments où je ne l'oublie pas mais où je me sens bien. 

En fait, je me sens plutôt bien. Elle nous aurait voulu heureux et heureuses, cette enfant-là. 

Elle ne souffre plus. Les voix se sont tues. Ce n'est pas elle qu'elle voulait tuer, ce sont ses voix.

22 commentaires:

Nanou La Terre a dit...

Ah, Femme Libre.... xxxxxxxxxxxxxx et des milliers d'autres juste pour toi...

Une femme en santé a dit...

Elle est surement très bien sans toutes les voix, tu as bien raison ...
Sauf que ça n'enlève pas votre tristesse ...
Ça donne juste assez de soulagement ...
Xxx

Nanou La Terre a dit...

Je seconde une femme en santé...

Gen a dit...

Je triple!
xxx

Nanou La Terre a dit...

Elle t'aurais voulu heureuse c'est certain,
mais alors ça voudrait dire que tu n'as pas le droit de pleurer ta fille? Et si tu étais partie avant elle, tu crois vraiment que ta fille se serait empêchée de pleurer?
Femme Libre, t'as le droit de pleurer ta fille, tu as tous les droits xxx

Une femme libre a dit...

Une femme en santé,
Merci pour ton message. Oui, ça enlève un peu de ma tristesse. Sa présence spirituelle me donne même de l'énergie.

Une femme libre a dit...

Nanou,
Bis

Une femme libre a dit...

Gen,
Bisbis! ;o)

Une femme libre a dit...

Nanou la Terre,
De quoi parles-tu? Je n'ai pas le droit de pleurer ma fille? Ce n'est pas du tout ce que je dis. Je n'ai pas à pleurer ma fille pour plaire à qui que ce soit ou répondre à des normes sociales qui dictent la "bonne" façon de vivre son deuil. Elle est unique la façon de vivre son deuil. Je ne m'empêche de rien. Je décris comment je me sens, c'est tout et je n'ai nullement l'intention de modifier quoi que ce soit. Ni de voir une psychologue d'ailleurs. J'en ai marre des psychologues.

Une femme libre a dit...

Bon, je pense que je suis dans une crise d'agressivité. Je le sais bien que tout le monde veut m'aider. L'agressivité aussi doit faire partie du processus de deuil. Je suppose. Me semble que toutes les émotions actuelles que je vis font partie de ce processus. Un beau melting-pot d'émotions.

Nanou La Terre a dit...

Femme Libre,
je n'ai même pas parlé de psychologue. Je craignais simplement que tu deviennes très dure envers toi-même en camouflant très loin tes émotions. Nen sois pas offusquée. Moi, je te trouve très très courageuse et mes pensées sont sans cesse avec toi mon amie xxx

Nanou La Terre a dit...

Sois sans crainte, je respecte et t'accompagne ma chérie . Je t'aime xxx

S@hée a dit...

La situation a quelque chose d'extrême... Et donne lieu à des émotions et des sentiments extrêmes. Mais ce sont les tiens. Et c'est correct.
Le voyage des cendres demande du décorum ? Ah bon :)

Une femme libre a dit...

Les cendres sont pour le moment au centre de ma table de cuisine! On mange autour. Ça me fait sourire. Le soir, je dis à ma plus jeune "Viens-t-en! On va souper avec ta sœur!" ;o)

Nanou La Terre a dit...

Femme libre,
mais c'est très bien comme ça!
Je me rappelle avoir couché avec les cendres de mon père une semaine avant d'aller les enterrer à Ste-Agathe. C'était sa volonté. D'autres les gardent dans leur chambre ou leur salon. On fait ce qu'on veut xxx

S@hée a dit...

J'adore l'idée de l'urne comme centre de table (c'est glauque, si je lance que qqun doit mourir pour que je puisse faire la même chose? Oui, c'est glauque. J'ai eu une bulle. Désolée).

Quand la femme de mon père est morte, il y a eu l'urne principale, et moi, ma soeur et mon frère avons eu chacun une mini-urne. Je disais que j'avais son oreille gauche. Et j'ai versé (ma part de) ses cendres dans le fleuve Richelieu, comme elle le voulait.

Solange a dit...

Peut importe la manière l'important c'est de trouver le réconfort après une grande épreuve.

Une femme libre a dit...

Nanou la Terre,
Oui, on fait ce que l'on veut ou ce que je l'on peut!

Une femme libre a dit...

Sahée,
Je pense qu'il faut rire un peu, même de la mort, sinon tout devient vraiment trop lourd. Je vais regarder avec grand intérêt Unité 9 ce soir, qui s'était terminé par le suicide par pendaison de Marie Laflamme au dernier épisode.

Une femme libre a dit...

Solange,
J'ai commencé des cours de méditation ce matin. Je vais poursuivre et m'entraîner. Je pense que ça va faire beaucoup de bien.

Nanou La Terre a dit...

Femme Libre,
c'est une excellente idée la méditation et ça fait beaucoup de bien! Et oui, continuer l'entraînement xxx

unautreprof a dit...

l'agressivité fait partie du deuil. C'est très violent la mort et par bout, ça va se manifester en violence chez toi ou en agressivité.
Mais bon, un jour à la fois, ce n'est pas un chemin linéaire mais ça, tu le sais déjà. Bises.